Ramène La Popotte

Voyage presse auprès de la maison de Champagne Franck Bonville

Voyage presse auprès de la maison de Champagne Franck Bonville

En Juin dernier, j'ai été invitée par l'Agence Transversal à découvrir les Champagne Franck Bonville au coeur du terroir même.

Retour sur la Maison Franck Bonville
C'est une exploitation familiale depuis quatre générations de vignerons spécialisée en Blanc de Blancs Grand Cru d'Avize sur la Côte des Blancs, au Sud d'Epernay. Le cépage utilisé est du Chardonnay, le seul blanc en région Champagne.

L'histoire commence au début du 20ème siècle.
Alfred Bonville travaille alors comme ouvrier vigneron chez la Veuve Clicquot. Il achète des parcelles de terre à vignes peu après les ravages du phylloxéra non loin de son domicile d'Oger.
La venue de son fils Franck le motive à poursuivre dans cette voie. En 1937, ils acquièrent une maison de vigneron au cœur du village d'Avize, siège de l'exploitation aujourd'hui encore.
Il y a un pressoir, des foudres et une cave du 19ème siècle.
Après la seconde guerre mondiale, Franck décide de commercialiser les cuvées sous son propre nom, Champagne Franck Bonville, tout en agrandissant le domaine familial.
Des parcelles du village d'Avize viennent en complément des premières acquisitions à Oger.
Son fils Gilles poursuit le travail avec sa femme dès 1970 en apportant de nouvelles technologies aux installations ; par exemple, les foudres vont être remplacées petit à petit par de petites cuves en acier émail qui en 1990 le seront par de l'acier inoxydable pour le confort mais aussi la précision nécessaires à la vinification.
Depuis 1996, Olivier Bonville, la 4ème génération, perpétue la tradition familiale. Il obtient le Diplôme National d'Œnologue à Reims et acquiert de l'expérience en Corse ainsi qu'en Allemagne. Il s'est orienté vers une culture raisonnée dès 2011 et le domaine tend à la certification HVE (Haute Valeur Environnementale).
Il n'y a plus de désherbages ni utilisation d'insecticides (50% des vignes sont labourées et 25% est enherbée). La biodiversité est préservée. Les haies sont reconstituées pour retrouver un écosystème plus " naturel ". Les bâtiments ainsi que les installations sont mises aux normes régulièrement. Les eaux usées sont séparées et l'eau de pluie récupérée.
L'observation des cultures est un travail essentiel afin de réagir au plus vite en cas de besoin.
Les cuves en inox sont thermo régulées et la fermentation lente et complète, ce qui n'altère pas les arômes des raisins. Les vins de réserve peaufinent l'équilibre de chaque cuvée.
Pour Olivier Bonville, lorsque l'on a la chance d'exploiter des parcelles au cœur de la Côte des Blancs on ne peut que créer des vins d'une qualité exceptionnelle qui se transmettent de génération en génération.
Depuis peu, a été créé un Champagne rosé sur demande avec 5% d'Ambonnay, un vin rouge des coteaux champenois, pinot noir.
Actuellement, 77 parcelles sont exploitées au cœur de la Côte des Blancs : Avize, Oger et Le Mesnil-sur-Oger. La Champagne est composée de 34 000 hectares dont la Côte des Blancs qui représente 2 500 hectares. L'implantation représente les plus beaux Chardonnay aussi appelés les Grands Blancs.
Les terroirs les plus recherchés sont ceux de Cramant, d'Avize, d'Oger et du Mesnil sur Oger.
Avize représente 400 récoltants sur 270 hectares.
En Champagne, il faut savoir que l'appellation Cru représente une commune viticole.
L'appellation Grand Cru est une appellation de prestige.


Déroulé de la journée
Nous avons été accueillis par Olivier Bonville autour d'un petit déjeuner ce qui lui a permis de nous expliquer comment allait se dérouler cette journée. Visite des caves, suivi de la cuverie et si le temps le permet, visite des vignobles avec un déjeuner champêtre au cœur de ces derniers. Comme vous le constaterez, la météo n'était pas de la partie ce jour-là et la dernière partie n'a pas pu être réalisée. Nous avons néanmoins déjeuner dans une grande salle prévue pour des événements tout à fait agréable.

La visite commence par les caves.
La température est à température constante, autour de 14-15 degrés. Cela permet une maturation des vins de manière égale.
Olivier nous a fait visiter les caves, nous en a parlé, nous a expliqué son évolution. Nous avons parcouru les différents couloirs et découvert les différents millésimes.
Nous sommes arrivés dans un grande pièce où il nous a été présenté les différentes installations. Nous avons pu voir comment apparaissent les dépôts dans la bouteille (au niveau du goulot). Olivier a débouché pour nous une bouteille pour nous faire goûter un extra-brut. Cela est dans l'étape de fabrication afin d'analyser les crus au cours de l'élaboration.
Ce que j'ai trouvé amusant est le bouchon comme une capsule de bière. Il faut faire attention au moment de l'ouvrir afin de faire sortir les dépôts sans perdre trop de produit. Le goût est plus qu'agréable ; rien n'a été ajouté à étape-là. J'avoue que si cela était possible, je ne boirai le champagne que comme ça. Si vous avez l'occasion, n'hésitez pas.

Nous sommes ensuite allés dans la cuverie.
C'est un pressoir horizontal à pressurage latéral qui est utilisé.
L'eau est introduite et vient gonfler le pressoir qui presse délicatement les raisins.
Le jus est extrait petit à  petit. La première fraction se nomme la Cuvée. Ensuite, c'est au tour des jus qui vont composer le champagne de s'écouler lentement.
Les barriques bourguignonnes peuvent contenir 228 litres.
Nous avons également pu voir les différentes cuves en inox.

Il est alors temps de rentrer.
Au moment de passer à table, nous avons déguster les jus permettant la conception du champagne dans des verres particuliers adaptés au développement des saveurs. Le goût est assez particulier mais cela montre toute l'élaboration et le processus de fabrication du champagne.
Avant le déjeuner, nous avons procéder à un " jeu " en parallèle de l'apéritif et mise en bouche.
Nous avons dégusté les différentes cuvées Pur Terroir, Grand Cru - Blanc de Blancs (Pur Oger, Pur Avize et Pure Mesnil) et nous devions les analyser et dire ce que nous en pensions en dégustation. Nous étions répartis par table et chaque table donnait son ressentit. Un travail très sympathique, très intéressant, qui change et qui permet de donner son avis et communiquer avec différents professionnels et d'en apprendre toujours plus.
Les cuvées dégustées ont reposé 6 ans et il est à noter que le dégorgement est réalisé à la main. Il y est ajouté une liqueur d'expédition qui est dosée à 2g. Ce qui est juste ne doit pas se remarquer.

Voici mon ressentit sur les cuvées Pur Terroir :
- Pur Oger : il y a une odeur mais un également un goût très floral, de fleurs blanches qui persiste en bouche. 
- Pur Avize : plu sec, plus rond en bouche, un léger goût salé en fin de bouche. J'ai bien aimé son goût en bouche et en fin de bouche.
- Pur Mesnil : un mélange des deux premiers, le plus aboutit à mon sens.

J'avoue une préférence sur les différentes cuvées Avize mais Mesnil est plus complexe donc très agréable et très intéressant.
Oger est bon mais c'est le côté fleur qui m'a moins plus. Je pense qu'en vieillissant son goût va évoluer et sera plus agréable en bouche.

Le Brut Prestige et le Brut Rosé sont très agréable pour accompagner un repas. Je trouve le rosé très féminin qui plaira à celles qui sont réticentes au Champagne traditionnel.
L'extra-brut, je vous en ai parlé, je le trouve très bon et c'est surtout appréciable de déguster un Champagne pur.
Mention spéciale pour le Champagne Les Belles Voyes ; rien à dire ou à ajouter sinon goûtez-le !

Au cours du repas, nous avons également eu le plaisir de la visite de Gilles Bonville, père d'Olivier, un homme tout à fait charmant. On sent la passion de sa Maison lorsqu'il en parle.


Voici les différents millésimes
Pur Oger - Grand Cru Blanc de Blancs
5 années en cave avec bouchon de liège. Arômes vanille, rond en bouche.
Idéal à l'apéritif ou pour accompagner des coquilles Saint Jacques.
C'est un assemblage de 2012, 100 % Chardonnay du terroir Oger Grand Cru.

Pur Avize - Grand Cru Blanc de Blancs
5 années en cave avec bouchon de liège mais peut être dégusté dès 3 à 4 ans en cave. Arômes d'ananas, de poire et de mangue, généreux et long en bouche.
A déguster en apéritif ou accompagner un poisson.
C'est un assemblage de 2012, 100 % Chardonnay du terroir Avize Grand Cru.

Pur Mesnil - Grand Cru Blanc de Blancs
5 années en cave avec bouchon de liège. Arômes ananas, agrumes et côté floral, droit en bouche. Goût minéral, un peu iodé, salé.
Idéal en apéritif ou pour accompagner un homard.
C'est un assemblage de 2012, 100 % Chardonnay du terroir Les Mesnil-sur-Oger Grand Cru.

Brut Prestige - Grand Cru Blanc de Blancs
Cuvée avec une sélection des meilleures cuvées. Assemblage d'années millésimées.
Un nez riche et généreux, une robe jaune soutenu, arômes de vanilles. A un petit côté mentholé.
Idéal à l'apéritif, peut aussi accompagner un mélange sucré-salé.
C'est un assemblage de 2012 à 50% et de 2013 à 50%, 100 % Chardonnay du terroir Avize Grand Cru.
Le dosage pour celui-ci est de 7,5 g.
A eu la médaille de bronze en 2017 aux Awards Decanter, a obtenu la note de 91/100 au wine spectator, dans le guide Gilbert & Gaillard a obtenu la note de 93/100, est dans le guide Hachette 2014.

Brut - Grand Cru Rosé
Issus de deux grands crus : le Pinot noir d'Ambonnay et le Chardonnay d'Avize.
Une jolie couleur rose, des bulles persistantes en bouche, saveurs de fruits rouges, rond en bouche.
Pour l'apéritif ou en dessert.
C'est un assemblage de 2014 et 2015, 90 % Chardonnay du terroir Avize Grand Cru et 10 %  de Pinot Noir du terroir d'Ambonnay Grand Cru.
Le dosage ici est de 6,67 g.
A obtenu la note de 92/100 au wine spectator, a eu la médaille d'argent en 2011 au Concours Général Agricole, a eu la médaille d'argent en 2010 au Mondial du Rosé, a eu la médaille d'argent en 2008 au Mondial du Rosé.

Extra-Brut - Grand Cru Blanc de Blancs
Gardée plus de 6 ans en cave, pas de dosage. Bulles très fines, fraîcheur en bouche. Goût iodé en fin de bouche. Plutôt rond.
Se déguste surtout à l'apéritif mais accompagne également des coquilles Saint Jacques ou un homard.
C'est un assemblage de 2012 à 100 %, 100 % Chardonnay du terroir Avize Grand Cru.

Les Belles Voyes - Grand Cru Blanc de Blancs
Cuvée parcellaire située à mi-coteau sur Oger plantée en 1960.
Les jus sont pressés séparément et les fermentations sont réalisées dans des barriques de chêne. Un Champagne tout en finesse à déguster au cours du repas.
C'est un assemblage de 2012 à 100 %, 100 % Chardonnay du terroir Oger Grand Cru.
Peut être dégusté à l'apéritif mais s'accordera parfaitement avec un poisson fumé, un plateau de fruits de mer ou une volaille.
A eu la médaille d'or en 2017 au Concours Général Agricole, a eu la médaille d'or en 2012 au Concours Général Agricole, a eu la médaille de bronze en 2009 au Concours Général Agricole, a eu la médaille de bronze en 2008 au Concours Général Agricole, est dans le guide Hachette 2014 avec 2 étoiles.


J'ai déjà visité des caves mais là c'était différent. On sent la passion des gens lorsqu'ils en parlent. Il sont à l'écoute, répondent à vos questions.
Si vous passez dans le coin, n'hésitez pas à y faire un détour.


Vocabulaire
Réserve : vins des autres années.

Vendange : récolte des grappes de raisins.

Pressurage : arrivée des raisins pour être pressés.

Fermentation des jus : c'est ce qui va permettre la transformation des sucres par les levures en alcool et CO2.

Assemblage : mariage des vins de crus, de communes, d'années et de sols différents pour obtenir une palette plus large de saveurs.

Remuage : c'est la dernière étape de clarification du champagne. Les bouteilles sont tournées quotidiennement pour que les résidus se logent dans le goulot de la bouteille.

Dégorgement : il permet d'expulser le dépôt qui s'est accumulé dans le goulot de la bouteille. Après cette étape, y est ajouté un mélange de vin de sucre appelé liqueur d'expédition, qui va donner le style du champagne (extra brut, brut, demi-sec) et la bouteille sera scellée.

Maturité : c'est le temps que les bouteilles vont passer en cave pour obtenir la maturité adéquate. Après le dégorgement, elles y passeront minimum six mois.

Habillage : finition de la présentation de la bouteille avant expédition.

Millésime : un champagne millésime passe plus de temps en cave qu'un champagne qui ne l'est pas.

Phylloxéra : insecte de la famille du puceron importé des Etats-Unis qui détruit les vignes.

Foudres : tonneaux de très grandes capacités, équivalents à ceux de plusieurs tonneaux, permettant la vinification au-dessus des caves permettant l'arrivée des premières bouteilles.

Partager c'est aimer

© 2017 RamèneLaPopotte